Souvenir, souvenir !

christophe
Xin gởi đến các bạn băng nhạc SELECTION 8 qua tiếng hát của ca sỉ Christophe để nhớ lại những ngày xưa yêu dấu (Băng nhạc này được thực hiện trước 1975).

Face A Face B
Tu n’es plus comme avant
Cette vie là
Je ne t’aime plus
Oh mon amour
Goodbye je reviendrai
Les marionnettes
Je suis parti
Mal
Main dans la main
Mère tu es la seule


Tu n’es plus comme avant

Tu n’es plus comme avant
Et toi tu le sais bien
Car dans tes yeux d’enfant
Moi je ne vois plus rien
Tu n’es plus comme avant
Tu t’es moqué de moi
Je m’en vais en pleurant
Mais je ne t’en veux pas

[Refrain] :
Car moi je suis très loin de ton cœur
Si loin de tes lèvres, trop loin
Je n’ai plus peur de toi
Car moi je suis très loin de ton cœur
Si loin de tes lèvres, trop loin
Je n’ai plus peur de toi

Tu n’es plus comme avant
Je ne te reconnais plus
Mais reconnais au moins
Que tu ne m’aimes plus
Tu n’es plus comme avant
Ça n’a plus rien à voir
Je ne peux plus te revoir
Oublions le bon temps


Cette vie là

Que c’est beau de voir venir le jour
Que c’est beau de retrouver l’amour
Quand on a pendant seize mois
Vécu cette vie-là.
Que c’est bon de voir s’ouvrir la grille
De partir en ne se retournant point
En criant la joie qui nous emporte
Loin de cette vie-là

Adieu monde terrible
Adieu tu ne me referas plus
Le coup du petit soldat
Qui doit marcher au pas
Que c’est beau de voir venir la fille
Qui bientôt se pendra à mon cou
Que c’est beau de retrouver la ville
Et puis d’oublier tout
Tout depuis ce jour où j’ai laissé
Ce visage qui voulait dire je t’aime
Mais pourtant je me suis embarqué
Oubliant ses appels

Adieu monde terrible
Adieu marches et combats
Pour jouer la guérilla
Tu ne m’y reprendras pas
J’ai laissé tous mes amis
Et bien d’autres prendront ma place
Ce n’est pas pour la vie
Il faut que l’on s’y fasse

Laï Laï Laï Laï Laï Laï Laï …..


Je ne t’aime plus

Je ne t’aime plus, non, non, je ne t’aime plus
Oui, j’ai dit oui, mais laisse-moi un peu tranquille
Tu as cherch, tu vas trouver
Oui, j’avais dit oui
Le jour de notre mariage
Oh ! que nous tions heureux
Tu n’es plus sage comme l’image
Que j’ai pos devant mes yeux
Je revois la petite chambre

De notre premire nuit
Je t’ai dit doucement je
Mais non, non je ne t’aime plus
Non, non, non, non ne me fais pas la guerre
Tu n’es vraiment plus rien pour moi
Ecoute je suis sincre
Il faut s’en tenir
Je ne t’aime plus, non, non je ne t’aime plus
Je ne t’aime plus, non, non je ne t’aime plus
Je ne t’aime plus


Oh mon amour

Elle a des yeux qui voient la mer
A travers la pluie qui descend
Elle fait des rêves où elle se perd
Entre les grands nuages blancs
Elle ne sait plus le jour ni l’heure
Elle a des larmes au fond du c?ur
Qui lui font peur

Oh ! mon amour écoute-moi
Déjà la vie t’attends là-bas
Non n’ai pas peur il faut me croire
La vie est belle même sans mémoire
Tu sais je te raconterai
Avec le temps tu comprendras
Elle n’entend pas ce que je dis
Et sa main dans ma main s’endort
Je voudrais être ce pays
Où elle s’en va chercher encore
Dans le miroir de son passé
Ce rêve qui s’était brisé
Un soir d’été

Oh ! mon amour écoute-moi
Un autre monde t’attend là-bas
Non n’ai pas peur il faut me croire
La vie est belle et notre histoire
Peut continuer quand tu voudras
Et tout sera comme autrefois

Oh ! mon amour ouvre ton c?ur
Tu m’entendras
Pardonne le mal que je t’ai fait
Je ne te quitterai plus jamais
Oui mets ta main dans mes cheveux
Je vois des soleils dans tes yeux

Oh ! mon amour
Une autre vie t’attend là-bas
Je t’aime tant il faut me croire
Le monde est beau et notre histoire
Peut continuer quand tu voudras
Et tout sera…


Goodbye je reviendrai

Il ne faut pas pleurer, je pars
mais je reviendrai
il ne faut pas pleurer, goodbye,
bye, je reviendrai

x2
je songe, songe à la douceur
d’aller en chevaux-vapeur
d’aller au bout de la terre
d’aller bien plus vite que la lumière

Il ne faut pas pleurer, je pars
mais je reviendrai
il ne faut pas pleurer, goodbye,
bye, je reviendrai

j’irai dans ma boîte en fer
plus vite que la lumière
j’irai au bout de la terre
et j’irai jusque dans la ionosphère
déjà au fond de mon coeur
j’en vois de toutes les couleurs
écoute, au fond de mon coeur,
entends les battements de mon moteur

Il ne faut pas pleurer, je pars
mais je reviendrai
il ne faut pas pleurer, goodbye,
bye, je reviendrai

mais songe, songe à la douceur
d’aller en chevaux-vapeur
d’aller au bout de la terre
d’aller bien plus vite que la lumière
j’irai dans ma boîte en fer
plus vite que la lumière
j’irai au bout de la terre
et j’irai jusque dans la ionosphère
mais songe, songe à la douceur
d’aller en chevaux-vapeur
aller après l’horizon
à des années-lumière de ma maison

Il ne faut pas pleurer, je pars
mais je reviendrai


Les Marionnettes

Moi je construis des marionnettes
Avec de la ficelle et du papier
Elles sont jolies les mignonnettes
Je vais, je vais vous les présenter

L’une d’entre elles est la plus belle
Elle sait bien dire papa maman
Quand à son frère il peut prédire
Pour demain la pluie ou bien le beau temps

Moi je construis des marionnettes
Avec de la ficelle et du papier
Elles sont jolies les mignonnettes
Je vais, je vais vous les présenter

Chez nous à chaque instant c’est jour de fête
Grâce au petit clown qui nous fait rire
Même Alexa cette pauvrette
Oublie, oublie, qu’elle a toujours pleuré

Moi je construis des marionnettes
Avec de la ficelle et du papier
Elles sont jolies les mignonnettes
Elles vous diront, elles vous diront
Que je suis leur ami, que je suis leur ami
Que je suis leur ami, leur ami……


Je suis parti

Je suis parti sans un adieu
Il valait mieux pour tous les deux
Laisse-moi te dire, laisse-moi te dire
Je t’aimais bien
Je suis parti
La mélodie elle est trop triste
Oh ! c’est ma vie
Ecoute-là, écoute-là
Elle est pour toi.
Je suis parti
Cette chanson
Je l’ai chantée en criant ton nom
Ne pleure pas, ne pleure pas
Elle est pour toi
Je suis parti sans oublier
La belle histoire que l’on se racontait
Je n’ai plus rien, je n’ai plus rien
C’est ma chanson, c’est ta chanson.


Mal

Mal
Au fond du coeur
Oui j’ai mal
Mal
De la vie me fait mal
De temps en temps
Quand je regarde le soleil
Qui vole
Qui vole
Au fond du ciel
Je me souviens
D’un prénom qui me fait mal
D’une robe
D’un soulier de premier bal
Je me souviens
Des paroles d’une chanson
Où venaient souvent
Des mots dans les frissons

Mal
Dans une mer de corail
Mal
La couleur bleu me fait mal
De temps en temps
Quand je regarde le soleil
Qui vole
Qui vole
Au fond du ciel
Je me souviens
D’un prénom qui me fait mal
D’une robe
D’un soulier de premier bal
Je me souviens
Des paroles d’une chanson
Où venaient souvent
Des mots dans les frissons

Mal
Au fond du coeur
Oui j’ai mal
Mal
De la vie me fait mal
De temps en temps
Quand je regarde le soleil
Qui vole
Qui vole
Au fond du ciel
Je me souviens
D’un prénom qui me fait mal
D’une robe
D’un soulier de premier bal
Je me souviens
Des paroles d’une chanson
Où venaient souvent
Des mots dans les frissons

Mal
Mal
Oui j’ai mal
Bien trop mal
Mal
Mal
Oui j’ai mal


Main dans la main

Je t’aime et je t’aimerai toujours
Mon presque premier amour
Ma tendresse, mon bonheur, ma douleur
Je t’enferme au fond de mon cœur

[Refrain] :
Nous serons tous deux comme des amoureux
Nous serons si bien main dans la main
Nous serons tous deux comme des amoureux
Nous serons si bien main dans la main

Quand, où et comment le dire
Ce grand amour qui nous déchire
Je t’aime et je t’aimerai toujours
De l’aube à la fin du jour


Mère tu es la seule

Ils sont tous là, il n’en manque pas un
pour m’accuser d’avoir eu tout, puis rien
pour être un homme, il faut, sur le chemin
de la chance, pas d’chance !

Mère, tu es la seule
qui ne peut m’abandonner
mère, tu es la seule
qui peut tout, tout pardonner

vous m’accusez, mais j’accuse à mon tour
que reste-t-il du beau temps des amours ?
d’autres avant moi se sont quittés un jour
amours mortes, bien mortes

Mère, tu es la seule
qui ne peut m’abandonner
mère, tu es la seule
qui peut tout, tout pardonner

Aucun de vous ne s’est jamais trompé
vous avez l’droit, bien sûr, de m’accuser
on me condamne au silence à jamais
mais j’explose et j’ose !

Mère, tu es la seule
qui ne peut m’abandonner
mère, mère, tu es la seule
qui peut tout, tout, tout pardonner
mère, mère, tu es la seule
qui peut tout, tout, tout

christophe-selection-8

This entry was posted in Nhạc. Bookmark the permalink.

Gửi phản hồi

Mời bạn điền thông tin vào ô dưới đây hoặc kích vào một biểu tượng để đăng nhập:

WordPress.com Logo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản WordPress.com Log Out / Thay đổi )

Twitter picture

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Twitter Log Out / Thay đổi )

Facebook photo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Facebook Log Out / Thay đổi )

Google+ photo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Google+ Log Out / Thay đổi )

Connecting to %s